Mercure en excès de vitesse

a première planète du Système solaire met 9 secondes de moins à effectuer un tour sur elle-même que les astronomes ne le pensaient. Cet écart peut sembler minime mais il signifie qu’en 4 ans (bien terrestres) on observerait « sur le terrain » une différence de position de 700 m.

À une échelle de temps un peu plus longue, un tel décalage rend caduque toutes les prévisions… Ce qui aurait pu réserver quelques surprises à la sonde européenne Bepi-Colombo qui doit poursuivre l’exploration de Mercure à partir de janvier 2024.

http://www.cieletespace.fr/node/19383