L’espace est «avant tout au service de la Terre»

De Philae sur Tchouri à Curiosity sur Mars en passant par les satellites: «la conquête spatiale est avant tout au service de la Terre», explique Jacques Arnould, chargé des questions éthiques au Centre national d’études spatiales (CNES).

«Aujourd’hui, les techniques spatiales sont devenues des instruments indispensables à la manière dont une société fonctionne», ajoute ce théologien, venu à la Cité de l’espace à Toulouse, à l’occasion du 30e anniversaire du lancement de SPOT 1, le premier satellite civil français d’observation de la Terre.

http://fr.canoe.ca/techno/sciences/archives/2016/02/20160224-110313.html