Rosetta a percé un peu plus le mystère de la comète Tchouri

Les scientifiques s’en doutaient, la sonde Rosetta l’a démontré : les jets de poussières qui s’échappent des comètes sont provoqués notamment par des effondrements de terrain à la surface de ces petits corps célestes, selon une étude publiée mardi.

La sonde européenne, qui a observé pendant plus de deux ans la comète 67 P, a assisté le 10 juillet 2015 à un « joli jet » de poussières, saisi par sa caméra de navigation, indique à l’AFP l’astrophysicienne Sonia Fornasier, coauteur de l’étude de Nature Astronomy. Il provenait d’une région escarpée baptisée Aswan.

http://www.lapresse.ca/sciences/astronomie-et-espace/201703/21/01-5080772-rosetta-a-perce-un-peu-plus-le-mystere-de-la-comete-tchouri.php

http://fr.canoe.ca/techno/sciences/archives/2017/03/20170321-153823.html